Juges courageux 

 Le professeur pénaliste Bernard Perreau* avait coutume de dire :

 

            " Le juge d'instruction est l'homme le plus puissant de France. Le seul pouvoir qu'il n'ait pas, c'est de changer un homme en femme ou l'inverse"

 Sur le 2e point, il se trompait, les progrès de la science permettent aujourd'hui ces transformations. Sur le premier, il se trompait encore plus, si l'on considère le nombre d'affaires où l'exécutif est intervenu sans retenue. Ainsi, entre autres exemples foisonnants, le juge Halphen empêché de perquisitionner chez une personnalité politique par un simple commissaire de police aux ordres !

 

             En Italie, pays voisin dont il est de bon ton de se moquer, les juges Falcone, Borsellino et bien d'autres ont payé de leur vie leur détermination à lutter contre le crime.

 Dans notre pays, les risques encourus atteignent rarement cette gravité, mais nos juges exercent leur mission dans un contexte tel que quelques uns évitent de se mettre en porte à faux.

             Beaucoup au contraire font preuve d'indépendance et de courage, malgré les pressions de la part du pouvoir ou des milieux économiques.

 

             En attendant, il est intéressant de revoir les émissions suivantes :

 

- l'excellente émission sur LCP,

 

- http://www.lcp.fr/emissions/docs-ad-hoc/vod/17920-l-affaire-de-tous

 

- https://www.dailymotion.com/video/xlai9p

 

Le travail du Juge d'instruction y est montré avec intelligence.

 

Mission impossible ?

On est tenté de le penser.

Mais qui s'en soucie.


* Il était mon professeur à l'Université de Caen

Jacques Losay